Un festival du film de la mer à Dunkerque ? Quoi de plus normal !

 

Michel DelebarrePreuve s’il le fallait que la mer est un sujet d’intérêt inépuisable, économique, touristique, de loisirs et culturel. C’est avec la mer que Dunkerque et le littoral de la Côte d’Opale se sont construits, que des milliers d’hommes et de femmes au fil des générations en ont vécu, s’y sont frottés, y ont trouvé matière à travailler, à se détendre et à s’ouvrir au monde. Il n’est pas anodin que les Écrans de la mer aient accosté pour quelques jours ce rivage. Tout ici bat au rythme de notre environnement maritime. Dunkerque est un grand port industriel et marchand, un territoire transfrontalier au voisinage de l’un des détroits les plus fréquentés du monde ; mais c’est aussi une station balnéaire aux nombreux atouts touristiques sollicitant en permanence les échanges interculturels. Il n’est guère d’activité sur ce sol qui ne ramène d’une manière ou d’une autre à la mer. C’est en regardant vers le large que nos ancêtres ont construit la légende, la notoriété et la prospérité de ce qui est aujourd’hui le 3ème port de France. La part de rêve et de découverte que véhicule un festival du film de la mer se fond dans notre culture commune toujours prête à relever de nouveaux défis. Nos ambassadeurs se nomment Courrier Dunkerque ou Destination Dunkerque ; ils parcourent les mers en portant haut le pavillon de ce territoire ; ils sont devenus champions de France ou du monde selon les catégories. De longue date, le devenir de notre agglomération – située au cœur du nord-ouest européen – s’est forgé au fil de rencontres avec d’autres contrées qui en retour nous apportent leur expérience. Les liens privilégiés noués avec Rostock, Vitoria au Brésil ou Annaba en Algérie comme l’ouverture vers la Grande-Bretagne ou le Benelux en témoignent. Terre d’accueil, d’échanges et de mutation, ce littoral se nourrit également en Nord-Pas de Calais ainsi que sur la Côte d’Opale de tout ce qui concourt à enrichir son patrimoine humain, économique et culturel. Avant qu’en 2013 Dunkerque n’assure son rang de « Capitale régionale de la Culture », le festival du film de la mer est l’un de ces repères semés sur le chemin de ce grand événement. Il y en aura beaucoup d’autres qui tous viseront au rayonnement de cette manifestation et à sa pérennité, car il n’est de vent favorable qu’à celui qui sait où il va. L’augure est plus que jamais de circonstance.

 

Michel Delebarre
Ancien Ministre d’État
Député Maire de Dunkerque
Président de la communauté urbaine

 

www.communaute-urbaine-dunkerque.fr